Archives de catégorie : Journées d’étude

2è journée d’études CIEL IUT Bordeaux Montaigne 8/11/2019

Repenser l’acquisition des compétences informationnelles en direction des « digital na(t)ives » : définitions, innovation pédagogique, écologie de l’attention et accès à l’environnement numérique 

9h Accueil et ouverture de la journée d’études

Marlène DULAURANS (MICA – Université Bordeaux Montaigne) & Hélène MARIE-MONTAGNAC (MICA – Université Bordeaux Montaigne)

9h30-11h Axe 1 : Précisions terminologiques autour des compétences informationnelles

Nicole DEVILLARD-GOETGHELUCK &  Catherine LOISY (S2HEP – Université Lyon 1) Compétences informationnelles : évolution des terminologies et confrontation au terrain de l’INSA Lyon

Adeline ENTRAYGUES (MICA – Université Bordeaux Montaigne) Les formes de la Culture de l’information à travers le prisme des pratiques d’information pédagogiques en situation sur les RSN dans le contexte scolaire

Claire d’HENNEZEL (MICA – Université Bordeaux Montaigne) Culture informationnelle des étudiants et éthique : le droit mis en élasticité par le clic droit

Continuer la lecture de 2è journée d’études CIEL IUT Bordeaux Montaigne 8/11/2019

Littératie lycéenne et estudiantine

 

Communication proposée par Eloria Vigouroux-Zugasti (Université Paris-Est )

Dans le cadre de la journée d’étude du projet CIEL (18.12.1989), nous avons proposé d’analyser une revue de la littérature internationale, consacrée à la notion de littératie, appliquée aux populations lycéennes et estudiantines. Plusieurs éléments ressortent de cette revue. Tout d’abord, le rôle joué par la structuration de la littératie informationnelle au lycée paraît fondamental pour préparetranslittératier l’entrée à l’université des futurs étudiants. Néanmoins, si cette dimension ressort dans les articles prospectifs et théoriques, les études de terrain montre que cette dimension reste peu ancrée dans la réalité. Les résultats mettent également en exergue l’indispensable recours au concept de translittératie. Cette notion s’impose dans le processus de structuration des compétences informationnelles des étudiants, puisque l’usage des nouvelles technologies dans l’exercice estudiantin fait appel à la fois à la notion d’information (chercher, trouver et évaluer), d’informatique (démarche de recherche sur supports connectés) ainsi qu’à la dimension médiatique (évaluer la qualité et l’auctorialité d’une source).

Nous prolongeons cette participation par un article, coécrit avec Hélène Marie-Montagnac, publié dans le dossier des Cahiers de la SFSIC, consacré au projet CIEL.

 

Lien vers la présentation : Diaporama-CIEL-Eloria-VIGOUROUX-ZUGASTI

Culture informationnelle des étudiants et éthique : le droit mis en élasticité par le clic droit

Communication proposée par Claire d’Hennezel (UBM)

Développer une culture informationnelle chez les étudiants nécessite d’introduire une dimension éthique dans leurs pratiques de collecte de l’information et de la documentation.

La simplification de la collecte d’informations et de documentation sur Internet s’est accélérée avec les évolutions technologiques, masquant la conscience de l’existence (et de leur violation par simple clic droit) des droits attachés à ces domaines  : droit de la propriété intellectuelle avec une de ses principales branches, le droit d’auteur, le droit à l’image, le droit des médias, le droit au respect de la vie privée (article 9 du code civil) et plus récemment le droit à la protection des données personnelles (RGPD du 28 mai 2018). Sy ajoute un certain nombre de libertés contenues dans diverses lois, anciennes ou plus récentes : la loi de 1881 sur la liberté de la presse, les lois relatives à la lutte contre la cybercriminalité…

Il s’agira alors de s’interroger sur les voies de sensibilisation et d’accompagnement des étudiants dans la construction de leurs compétences et culture informationnelle.

Notions et approches autour des Compétences Informationnelles

Communication proposée par Hélène Marie-Montagnac (UBM)

Il s’agit ici de réinterroger l’intitulé même du projet CIEL. En effet le questionnement au cœur de notre projet se situe dans un nuage sémantique dont il semble essentiel de démêler les enjeux. Ainsi, évoquer l’éducation aux médias (Frau-Meigs, 2011), la culture informationnelle (Loicq, 2009), les compétences informationnelle (Pochet et al., 2015), ou encore la littératie numérique (Le Deuff, 2013) voire la culture numérique (Devauchelle et al., 2009) renvoie-t-il aux mêmes réflexions et approches théoriques ? Quel lien entre acquisition de connaissances, de compétences ? En nous appuyant sur les réflexions développées par différents auteurs nous reverrons comment définir et circonscrire au mieux ces différentes notions et les approches théoriques qui les sous-tendent.

 

Bibliographie
FRAU-MEIGS, Divina, 2011. Socialisation des jeunes et éducation aux médias: du bon usage des contenus et comportements à risque. Toulouse, France : Érès.
DEVAUCHELLE, Bruno, PLATTEAUX, Hervé et CERISIER, Jean-François, 2009. Culture informationnelle, culture numérique, tensions et relations. In : Les Cahiers du numérique. Vol. 5, n° 3, p. 51‑69.
LE DEUFF, Olivier, 2013. Littératies informationnelles, médiatiques et numériques : de la concurrence à la convergence ? In : Études de communication. 14 février 2013. Vol. n° 38, n° 1, p. 131‑147.
LOICQ, Marlène, 2009. Les enjeux éducatifs de la culture informationnelle. In : Les Cahiers du numérique. 2009. Vol. 5, n° 3, p. 71‑84.
POCHET, Bernard, BLONDEEL, Sébastien, COLLETTE, Caroline, DELBUSHAYE, Thibaut, DEWEER, Lucie, DURIEUX, Nancy, FRÉDÉRIC, François, LANNERS, Christine, MOREAU, Fabienne et THIRION, Paul, 2015. Former aux compétences informationnelles à l’heure du Web 2.0 et des discovery tools – Actes du colloque du 18 mai 2015 Disponible à l’adresse : http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/186578. [Consulté le 7 décembre 2015].

 

Lien vers la carte heuristique de la présentation :
https://www.mindomo.com/fr/mindmap/b2ac25681cfe40379bb321874f72b85d

 

Innovation en éducation : quelques jalons théoriques…

Communication proposée par Stéphanie Netto (Université de Poitiers)

Parler d’innovation en éducation nécessite de circonscrire le cadre théorique à partir duquel on s’ancre (Histoire de l’éducation, courants pédagogiques d’Éducation Nouvelle, professionnalisation des enseignants, innovation-novation-invention, etc.), mais aussi de comprendre pourquoi les enseignant.e.s cherchent (ou résistent) à innover (cf. Finalités de l’École : Altet, 2013). « L’école est faite pour l’homme et non l’homme pour l’école » (Buisson, 1911 cité par Tricot, 2017). Depuis l’école primaire, nous avons été habitués à apprendre et à enseigner tous en même temps, au même endroit et sur une même activité (cf. Vincent & al., 2012). Cette « forme scolaire » est pourtant questionnée lorsque que les enseignant.e.s expérimentent de nouvelles manières d’enseigner (inédites, nouvelles ou alternatives) de manière volontaire ou de manière institutionnalisée (Cros, 2014)…
Dans le cadre de cette intervention, nous présenterons chacune de ces conceptions théoriques pour apporter, par la suite, un regard singulier sur l’innovation en éducation à l’aune du XXIe siècle (Romero, Lille & Patino, 2017). Car, enseigner les Compétences Informationnelles d’Etudiants en Licence (CIEL) constitue bien un espace propice à des initiatives pédagogiques singulières, associant réussite scolaire de ces apprenants à des pédagogies qui utilisent (ou n’utilisent pas) des technologies numériques.

 

Références bibliographiques :
– Altet, M. (2013). Les pédagogies de l’apprentissage. Paris : P.U.F. (1ère édition, 1997).
– Cros, F. (2014). L’innovation en formation. Dans A. Jorro (Dir.), Dictionnaire des concepts de la professionnalisation. Paris : De Boeck. En ligne : https://doi-org.ressources.univ-poitiers.fr/10.3917/dbu.devel.2013.02.0169 
– Romero, M., Lille, B. & Patino, A. (2017). Usages créatifs du numérique pour l’apprentissage au XXIe siècle. Québec (Canada) : Presses de l’Université du Québec.
– Tricot, A. (2017). L’innovation pédagogique. Paris : Retz.
– Vincent, G. et al. (2012). La forme scolaire : débats et mises au point. Entretien de Guy Vincent avec Bernard Courtebras et Yves Reuter, Recherches en didactiques, 1(13), 109-135. En ligne : https://www.cairn.info/revue-recherches-en-didactiques-2012-1-page-109.htm 

Innovation pédagogique

Communication proposée par Oscar Motta-Ramirez (UBM)

Dans un contexte de privatisation de l’éducation colombienne, les universités sont devenues des lieux de compétition pour les étudiants. La sélection drastique qui y est faite accentue les inégalités sociales et économiques. Alors que l’orientation et la réussite des étudiants sont pourtant devenues des enjeux électoraux, l’accès au savoir soulève de nombreuses contestations. Pour pallier cette marchandisation de l’éducation, plusieurs dispositifs d’accompagnement des étudiants ont été mis en place par les pouvoirs publics, médiatisés notamment par le biais d’une plateforme collaborative nationale qui s’appelle « Colombia aprende ». Conduit par ENOSIMAR (Ecole NOrmale Supérieure Indigene MAria Reina), le dispositif de formation « Adelante maestro » propose aux jeunes colombiens situés dans les régions les plus reculées du pays de reprendre leurs études et d’intégrer un programme pour devenir instituteur auprès des populations indigènes, là où le conflit armé sévissait encore il y a peu.

L’agilité sur les bancs de l’université

Communication proposée par Marlène Dulaurans (UBM)

Les institutions de l’enseignement supérieur sont en pleine mutations et sont aujourd’hui tenues de faire preuve d’une grande flexibilité et adaptabilité pour faire face à des environnements universitaires de plus en plus concurrentiels. Il s’agit dans cette communication de s’appuyer sur la démarche innovante initiée par le département des Métiers du Multimédia et de l’Internet de l’UBM pour comprendre comment les méthodes agiles sont devenues le cœur d’un nouveau projet de service et invitent à repenser la notion d’apprentissage, encouragent le déploiement de nouvelles méthodologies d’enseignement et privilégient la gouvernance numérique du département.