Archives par mot-clé : translittératie

REPORT de « CIEL, le colloque ! »

Appel à communication
Colloque international
Bordeaux – printemps 2021

REPORT :

En raison des incertitudes qui pèsent sur la rentrée à venir et des difficultés qu’ont posé le confinement et l’état d’urgence sanitaire, nous avons décidé de reporter le colloque au printemps prochain. La date en sera précisée début septembre et la date de dépôt des propositions est de ce fait reportée au 30 décembre 2020.

 

APPEL :

En l’espace d’une vingtaine d’années, les possibilités d’accéder à des ressources informationnelles se sont multipliées tant quantitativement qu’en termes de supports et de modalités d’accès. Du fichier de bibliothèque consultable dans son tiroir, aux moteurs de recherche de ressources scientifiques en passant par les données en accès libre et les multiples outils académiques de recherche d’information, chercheurs comme étudiants disposent désormais d’un vivier potentiellement inépuisable pour nourrir leurs réflexions et travaux de recherche.

Dès lors, disposer de compétences informationnelles est incontournable pour les étudiants. De nombreuses études (ADBU, 2012 ; Durpaire et Renoult, 2009 ; Kennel, 2014) ont démontré l’influence de la culture informationnelle dans la réussite universitaire : le taux de réussite est corrélé au niveau d’acculturation informationnelle des étudiants. L’écart se creuse ainsi entre les étudiants selon leur capacité à faire évoluer leur rapport à la recherche, à l’identification et à l’utilisation des informations.

A cela se greffe un double enjeu. D’une part, comme nous venons de le voir, les étudiants doivent faire preuve d’un niveau de culture informationnelle relativement élevé, afin de disposer des compétences nécessaires en matière de recherche, d’analyse et d’usage de l’information. Ils doivent également être en mesure de transposer cette culture à l’exercice de recherche d’information sur support numérique. Cela induit le concept de translittératie, à la fois numérique, médiatique et informationnelle. La relation à l’information, à l’université, est donc complexe et implique un fort investissement, tant de la part des étudiants que de celle des enseignants et des professionnels de la documentation les accompagnant dans leur montée en compétences.

Continuer la lecture de REPORT de « CIEL, le colloque ! »

AAC 2è journée d’études CIEL – Bordeaux – 8/11/2019

Repenser l’acquisition des compétences informationnelles en direction des « digital na(t)ives » : définitions, innovation pédagogique, écologie de l’attention et accès à l’environnement numérique

Appel à communication  2è Journée d’études  CIEL (fichier)

Les évolutions liées au développement du numérique (Doueihi, 2008 ; Rieffel, 2014) ont profondément bouleversé l’enseignement supérieur et ses modes de communication. L’université relève aujourd’hui de nouveaux défis, qu’il s’agisse de ses modalités d’apprentissage (Calliez, 2017 ; Devauchelle, 2012 ; Serres, 2012), d’enseignement ( (Davidenkoff, 2014 ; Collin et al., 2018) ou encore de l’accès aux ressources informationnelles (Pédauque, 2003 ; Liquète, 2014). En effet, au travers de ses missions d’enseignement et de recherche, elle figure parmi les institutions contraintes à l’innovation (Jacquinot, Fichez, 2008) tant sur le plan organisationnel que technologique (Akrich et al., 2006) et pédagogique (Tricot, 2017). Plusieurs décisions politiques, notamment la loi du 22 juillet 2013, encouragent les universités à mieux accompagner leurs étudiants dans la préparation de leur insertion professionnelle. Ces décisions tendent également à donner une place prédominante à l’apprentissage des connaissances et des méthodologies de recherche supplémentaires en matière de savoir-être et de savoir-faire (Dulaurans et al., 2016). Néanmoins, l’un des obstacles à cette réussite se traduit par le décrochage universitaire et la difficulté des primo-arrivants à acquérir les compétences propres au « métier d’étudiant » (Coulon, 1997 ; Cordier, 2018), à l’instar de la capacité à faire face à la profusion d’information, à la multiplicité des sources ou encore à la diversité des canaux actuels. 

Continuer la lecture de AAC 2è journée d’études CIEL – Bordeaux – 8/11/2019

Littératie lycéenne et estudiantine

 

Communication proposée par Eloria Vigouroux-Zugasti (Université Paris-Est )

Dans le cadre de la journée d’étude du projet CIEL (18.12.1989), nous avons proposé d’analyser une revue de la littérature internationale, consacrée à la notion de littératie, appliquée aux populations lycéennes et estudiantines. Plusieurs éléments ressortent de cette revue. Tout d’abord, le rôle joué par la structuration de la littératie informationnelle au lycée paraît fondamental pour préparetranslittératier l’entrée à l’université des futurs étudiants. Néanmoins, si cette dimension ressort dans les articles prospectifs et théoriques, les études de terrain montre que cette dimension reste peu ancrée dans la réalité. Les résultats mettent également en exergue l’indispensable recours au concept de translittératie. Cette notion s’impose dans le processus de structuration des compétences informationnelles des étudiants, puisque l’usage des nouvelles technologies dans l’exercice estudiantin fait appel à la fois à la notion d’information (chercher, trouver et évaluer), d’informatique (démarche de recherche sur supports connectés) ainsi qu’à la dimension médiatique (évaluer la qualité et l’auctorialité d’une source).

Nous prolongeons cette participation par un article, coécrit avec Hélène Marie-Montagnac, publié dans le dossier des Cahiers de la SFSIC, consacré au projet CIEL.

 

Lien vers la présentation : Diaporama-CIEL-Eloria-VIGOUROUX-ZUGASTI